Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 14:46

 

O. Lacombe, L'Absolu selon le Vedanta, p. 358:

 

 

"Souvenons-nous que Mâyâ comporte un double pouvoir: pouvoir d'obscurcissement et pouvoir de projection dispersive"

 

 

Le premier pouvoir, ou mouvement, de la Maya, le plus connu aussi, est plus négatif, privatif, il est constitution de l' illusoire réseau de limites qui nous égare en apparence, en ego, et fait écran au réel; et le second mouvement, qui participe toujours de la Maya mais en son autre pôle, par traversée de membrane, cet effet positif de la Maya est le pouvoir de "projection dispersive", par lequel rien de l'individualité n'est perdu dans la délivrance, "les éléments du corps et de l'élan vital rentrant dans la potentialité causale de l'éternelle magie supportée par le Brahman". Maya, par son principe indissociable de "projection dispersive", réorganise les éléments (de ce qui ne faisait que forme) dans la totalité de l'énergie cosmique. Maya, processus magique, est ainsi le principe des coïncidences entre ce que nous étions illusoirement et ce que nous sommes réellement, principe de continuité entre notre vie restreinte aux limites des formes dans l'existence transmigrante, et notre identité, par projection dispersive, à tout l'être absolu.

 

 

liens

Maya, réseau de limites

La Maya et l'invisibilité du Soi

Winnicott et la peur de l'effondrement du Soi

Le processus magique

Coïncidences et Compassion ?

Forme et condensation, inflammation et dispersion: deux pôles de la mort

 

 

 

le pouvoir positif de la Mâyâ

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans fous de l'Inde
commenter cet article

commentaires