Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 08:44
Première page fière et revendicatrice dans le Matin de l'Hérault, en cette fin mars 2009: "le vin n'est pas le premier facteur de risque de cancer ! et pourquoi passe-t-on sous silence le "French paradox", cette protection relative contre l'infarctus par le "régime méditerranéen " (poisson, crudités, huile d'olive et un verre de vin rouge par jour) ?"



ou: "chacun doit y mettre son ordre propre"
(à distance de la pub.)


(PLEIOTROPISME ANTAGONISTE)
POLYMORPHISME BALANCE
(est sans doute un des termes magiques de mes jeunes années)




1. Alcool et santé, les faits: plus de cancers, moins de thromboses

En termes statistiques, c'est-à-dire en isolant le risque "alcool" des autres paramètres (tabac, alimentation, exercice physique, stress, etc...), une consommation même modérée d'alcool augmente le risque de cancer (voies digestives, colon, sein, etc...) mais diminue le risque d'accident thrombotique (infarctus du myocarde).

Fi de l'ire du lobby des viticulteurs, ici il y a un choix personnel à faire, un choix qui va orienter celui de nos cellules: "à ma gauche" les agents anti-oxydants du vin rouge (également présents au moins partiellement dans les jus de raisin rouge) protègent nos oganes nobles (coeur, cerveau) de la mort par thrombose; "à ma droite" l'alcool et ses dérivés pro-inflammatoires favorisent la multiplication cellulaire anarchique du cancer.


Une même notion se profile pour les compléments alimentaires (omega 3, etc...): protection de la cellule d'une part; facilitation d'une dérégulation, d'un "excès fonctionnel", d'autre part, et risque d'échappement de la cellule aux contrôles physiologiques si on apporte ces facteurs par additifs pharmaceutiques au lieu de se les procurer dans une alimentation naturelle et variée.


"repli cellulaire" et diminution de la fonction, ou inflammation au risque de l'échappement, un gradient, un spectre, un mode de vie où il faut se situer, par des choix.
Ayurveda: "science de longue vie", littéralement...
(ou "macrobiotique" en grec, mais ce terme a dérivé...)



Les facteurs de risque attestés de maladies cardio-vasculaires (thrombose) sont le tabac (dès une cigarette par jour, il existe un certain risque), l'excès de poids, l'hypertension artérielle, le manque d'exercice physique, le diabète, le stress, la faible consommation de fruits et légumes; la consommation modérée d'alcool (un à deux verres par jour) diminue le risque; l'ensemble de ces facteurs doit être pris en compte.



2. Thrombose et inflammation en balance

La mutation génétique de la drépanocytose, qui porte sur l'hémoglobine, transporteur de l'oxygène au plus profond de nos tissus, provoque chez les patients homozygotes des thromboses vasculaires et donc des lésions des organes en aval des capillaires obstrués (rate, tube digestif, articulations, tissu cardiaque, etc...). Par contre les porteurs de la mutation en simple dose présentent une certaine protection vis-à-vis du paludisme: ici, l'action d'un même gène influe selon l'environnement (génétique, infectieux, etc...) la mort tissulaire par défaut d'apport d'oxygène (ischémie) où la prolifération cellulaire du parasite et la réaction inflammatoire des tissus infectés.




3. Amour, génération ou vie éternelle


Ce même "pléïotropisme antagoniste" se retrouve entre capacité de reproduction et durée de vie: un même gène, selon qu'il s'exprime précocément dans la vie (en période de reproduction sesuelle) ou plus tardivement, va favoriser la reproduction, ou augmenter la durée de vie de l'individu (G. WILLIAMS 1957; MEDAWAR 1952). Ce gène est donc favorisé par la sélection naturelle dont l'"objectif" est le nombre d'individus, et pas leur longévité... Vieillir ou se reproduire, il faut choisir...


horizons eugénistes des surhommes immortels, mais heureusement l'amour intervient


... sélection pulsionnelle: dans Horizons perdus de J. Hilton, c'est l'amour qui motive et qui permet l'évasion hors d'un monde pourtant presqu'éternel. Un peu plus loin (pas tellement peut-être, puisque les nazis dépéchèrent une mission "scientifique" à Sangri-Là),  l'utopie éternelle, asexuée, du technopolitique... Et c'est aussi le réalisme divin de la femme qui tamponne le nomadisme temporel de l'homme...




avertissement

ce texte a pour unique objet d'apporter des éléments de réflexion sur la notion de risque pour la santé, de son acceptation et/ou de son contrôle dans un mode de vie donné, des antagonismes apparents auquel chaque choix est lié, et des horizons cachés dans ces contradictions...


Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans médecine conjonctive
commenter cet article

commentaires