Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 13:57
ligne unique



"Penser reste gratuit", espèrent encore quelques Attaquiens utopistes, dans ce monde où tout semble orbiter au plus proche de la valeur marchande et du profit. Rappelons-nous: nous payons l'eau, "bien sûr", nous payons l'air (via les permis à polluer), et peut-être même payons-nous le temps qui passe

Chacun de nos instants présents est en effet soumis au grand programme du techno-politique, chacun de nos instants est en effet la conséquence d'une décision passée, d'un acte passé, d'une transaction passée, car nous vivons dans un monde où la causalité est reine, où rien ne peut être "gratuit" au sens de libre, d'acte gratuit, désintéressé.

Chaque jour, à chaque instant, médias et politiques nous assènent qu'il n'y a pas d'alternative, qu'il faut pour notre sécurité rester dans les rails de la pensée unique: médias et marchés nous emprisonnent dans cette vision "nécessitariste" d'un monde où la pensée libre, flottante, devient exploit. Car il faut bien, pour survivre dans un tel modèle, travailler plus et penser moins: loin d'être gratuite, la pensée est coûteuse...

Les politiques donnent l'exemple de cette non-alternative par leur absence de pensée, leur a-pathie, cette inscription obligée dans ce modèle supposé unique, dont ils n'envisagent même pas les limites puisqu'ils y vivent au centre baigné d'or, et nous loin dans les marges difficiles, où surgissent les questions, mais où sont absents les micros (seules des caméras de surveillance, productrices de muettes images... ).




dangereux déviants




L'Anarchie, pour le con-sommé-désinformé-moyen-obligé, c'est la violence, l'incendie, le meurtre, tout-au-mieux un Robin-des-Bois attaquant en auto la Société Générale...





L'Anarchie, c'est en fait un temps sans déroulement, un temps fait de séquences gratuites, un univers sans causalité (de a-: sans; et de archonte: ancien, commencement, et par extension commandement); c'est une vision de la société en dehors de l'unique, qui ouvre la possibilité de chemins multiples, et pas forcément prévisibles;



L'Anarchie, c'est  le temps absolu, celui du bouddhisme, celui du refus de la causalité, d'un modèle autre que l'ordre linéaire des séquences de temps, toutes dépendantes les unes des autres et nous inscrivant dans l'obligation du quotidien, conditionnés par le quotidien juste précédent, etc...: l'anarchie est un temps dont la seule dimension est l'instant,
l'instant ce lieu seul et unique où l'on vit
...




Pour les philosophes, l'anarchie c'est aussi une ontologie de type mathématique1, où il n'y a pas d'ensemble de tous les ensembles, mais un univers matériel peut-être infini.




On n'a pas de prise sur l'Anarchie, c'est vrai: elle est mille possibles. Elle n'est pas violence, mais autorisation que l'on reprend de penser toutes les voies possibles, et pas de s'échiner sur la seule officielle et imposée par l'oligarchie aux oeillères de sang et d'éclats de Rolex.
Elle est Révélation, et la Révolution viendra de surcroît.


1. Voir Cantor, Badiou, Meillassoux






Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans révoltes de papier
commenter cet article

commentaires