Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 16:39

P1090859.jpg

"Depuis la révolution on recule", me dit cette inspectrice de la SNCFT, d'accord pourtant avec le fait que toutes les élites en place, ici et en Europe, cherchent d'abord à faire peur, surveiller et punir pour se maintenir. Moins de touristes, une vanne fermée. J' hésitai à entreprendre ce voyage face aux mises en gardes sécuritaires de notre Quai d'Orsay, dont l'esplanade Habib-Bourguiba, à Paris, est bien proche. Le couvre-feu fut levé, dans le Sud hier touristique, juste quelques semaines avant mon départ. Zone orange. On contra bien, pendant mon séjour, un menaçant groupe à Médénine, on saisit des armes à ce "groupe islamiste", sans doute, on perpétra aussi semble-t-il un attentat contre la résidence du premier ministre tunisien en exercice, pourtant pro-islamiste. Quelque chose, depuis l'installation de ce nouveau premier ministre, a été confisqué à la middle-class de Tunis, et quelque chose de disparu inquiète les fonctionnaires qui travaillaient tranquillement sous Ben Ali, "lui faisait malgré tout circuler l'argent", semble murmurer un autre, travailleur à Naples, quasi-visiteur périodique maintenant à Tozeur. L'argent ? Il coule par flaques, quelques hémorragies sur un euroduc virtuel, semble-t-il, dans le désert ou au bord du lac de Tunis; aux portes du désert, les copains en T-shirt et jean lancent à l'autre en barbe et djellaba, fier sur son tracteur rutilant de neuf qu'il manoeuvre encore approximativement, devant le café en ce début de nuit, chantier doux de pierres dans la fraîcheur, comme un gentil "descend de ton char, salafiste" ! Mais lui, tranquille, léger sourire, surveille sa mission. Une alliance entre l'Euro et les Emirats, une autre avec le Djihadistan. L'islamisme est un obscurantisme, comme le fut le christianisme jusqu'en notre 18è siècle européen, et les femmes, au nord de ce sud, se battront. Je n'entendis aucun muezzin à Tunis. Elle gère une des 22 lignes. Il retrouve sa famille. Abdelkader a des projets pour son fils, et, en n'attendant pas, ironise. "La Tunisie est belle !" chante Madame sous son jasmin. Oui.

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans révoltes de papier
commenter cet article

commentaires