Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 18:57
Selon Alain Daniélou, deux grands courants de pensée s'entremêlent en Inde. D'une part, une filiation shivaïsme/védisme/hindouisme (le shivaïsme, basé sur la NATURE, dérivant lui-même de conceptions animistes du monde); d'autre part, une MORALE jaïniste (-500), qui serait pour Daniélou le ferment de l'expansion du vishnouïsme (culte de Krishna, avatar de Vishnu) et du bouddhisme (pour ce dernier dans sa confrontation à l'hindouisme).

 
Le VEDA est un corpus spécifique à l'Inde, daté de -1500 avant J.C. environ, contemporain de mouvements de populations vers l'Inde, tandis que le shivaïsme est un culte précédant ces migrations. Dans le VEDA s'inscrivent les paroles des voyants inspirés: le VEDA est révélation, ce sont bien les voyants (rishi) qui font et organisent le monde. Le corpus comprend les VEDA proprement dits, puissance de la parole, de l'énergie primordiale; les ARANYAKA (moins étudiés, textes pour les renonçants de la forêt); et les UPANISHADS et la BHAGAVAD GITA. Les UPANISHADS sont intériorisation, essence, quête d'absolu, et comprennent la notion des différents niveaux de conscience. On rattache enfin au VEDA les BRAHMANA, rites, et "carcans" de l'hindouisme: l'hindouisme est polarité dans laquelle "s'opposent" la tradition ( celle des brahmanes) et la révélation (celle des renonçants).

 
Le mouvement nationaliste hindou RSS pourrait avoir ses fondements religieux dans un "retour" au védisme "non contaminé"  d'apports jaïnistes ou bouddhistes...
 
Le courant tantrique, selon A. Daniélou, serait de filiation shivaïste majoritaire


Le jaïnisme, morale pronée par Mahavira, contemporain du Bouddha, s'articule sur la non-violence, le végétarisme,  la notion de karma, celle de transmigration (qui pourrait avoir des connexions pythagoriciennes) et de temps cyclique. Ces conceptions influenceront le védisme aryen puis l'hindouisme, et contribueront à l'essor du bouddhisme dans un mouvement de remise en cause de l'hindouisme: non plus une révélation, ni une épiphanie, ni une tradition, mais une morale de l'instant (le bouddhisme réfute d'ailleurs la présence de l'Atmân dans le monde ici-bas).
 

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans fous de l'Inde
commenter cet article

commentaires