Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 20:54

(sentir, c'est être inattentif)

 

SIGUI1

 

bosch-5

 

Un maître du désordre, le renard pâle, ce trompeur, Maya qui emplit le monde ici-bas, tourbillonne sur le plateau, atteint à tout l'espace, réseau de limites changé chaque nuit à la demande des hommes; un maître de l'ordre, le poisson, Nommo, génie de l'eau; et le premier mort: la parole, les oreilles ouvertes par la bière de la nuit. 

 

pulsion de vie, pulsion de mort 

 

Un aller-retour cyclique entre les débats du champ du lignage, organisation des lieux et du temps, et l'enterrement rituel en la caverne du Sigi, retraite, autochtonie.  

 

généalogie et être-là au monde

 

La coutume dépérit mais la coutume ne meurt pas. Le cycle est de 7 ans, et vient la grande levée du deuil: l'ancêtre (re)naît. Nommo 2027 ? Car on ne peut voir que trois Sigui, dans le temps comme dans l'espace, la frontière est la même: on ne peut voir que trois Sigui, quelque part il faut s'arrêter, juste avant là et maintenant où soi-même l'on (re)-naît, de l'autre côté des traces du renard pâle sur le sable du monde.

 

 (à suivre)

 

 

 

1. Sigui, film de Jean Rouch et Germaine Dieterlin, synthèse 1967-1973 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans livraison
commenter cet article

commentaires