Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 18:10

Tentative avortée de lecture de M. Houellebecq, que je ne supporte décidément pas, mais ce titre me transportait ("La possibilité d'une île"):

 P1030301.jpg

Ce livre sent comme un désenchantement, ne sent rien d'ailleurs, une sorte de post-humanisme écocentriste et non plus égocentriste. C'est d'ailleurs après la fin du monde.

 

 

Posons le "je" de la perception - neutre et limpide. Mettons-le en rapport avec le "je" de l'intermédiation - en tant que tel, mon corps m'appartient; ou plus exactement, j'appartiens à mon corps. Qu'observons-nous ? Une absence de contact.

 

 


Donc, le corps: dispositif de contact ou isolant ?

Une nature qui n'est ni bonne ni mauvaise, mais pur lien ?

Nature versus Culture ?

Recherchons nous l'enchantement ou le fonctionnement ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires