Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 14:07
Imaginons
Une femme
En burka
Photographiée
A son insuF0051.jpg
Devant un panneau publicitaire
Où une femme
En sourire
S'expose
Quasi-nue:
Peut-elle prétendre
A son droit
Image de l'image
Elle
Qui peut-être
Conteste
La superficie
De l'autre
Qui n'est pas
Etre mais surface ?


Issue tragique d'une modernité
 qui, annoncée comme "ère de l'individu",
 l'aura réduit à vivre presque exclusivement à la surface de lui-même.
 Nous espérions, disait Teilhard de Chardin, que l'individu moderne trouve dans sa libération vis-à-vis des holismes anciens
- la société de classes, la tutelle religieuse -
les moyens d'"être plus", c'est-à-dire d'exister plus personnellemment.

Un "apparaître" public qui est un "disparaître" parce qu'il exprime le refus de cette réduction à l'apparaître. L'identité totalement cachée derrière la burka, c'est l'identité profonde du moi moderne devenu introuvable derrière la profusion de ses images et de ses superficies étalées dans le vide laissé par l'absence de tout grand projet d'existence."Paraître", "faire de l'argent", être beau, consommer: comment penser que ces buts dérisoires exaltés avec un ridicule confondant par la publicité suffisent à donner du sens à nos vies ?


La burqa, symptôme d'un malaise
Abdennour Bidar
Le Monde, 24-25 janvier 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans révoltes de papier
commenter cet article

commentaires