Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 10:52
 quelqu'©
Je n'existe que parce que je lis Mille Plateaux de ma chambre d'hôtel familial sur cour aux oiseaux – une étoile mais laquelle ! -  rideaux à lumière et pain brut grillé juste à saveur. Resterais bien en vacances de moi-même dans cette chambre de soleil et de fraîcheur sud, avec terrasse aux confitures et aux feuilles de vitres, plutôt que d'aller héler – trichant – le domestique du monde. Mais ces bruits du dehors qui s'oblige, seuls font ce lieu: chantier, oiseaux. Le soleil travaille, hurle, souffre peut-être, à la limite de sa forme.



Perdu entre Sud et Rien. N'espérant que grotte douce, usurpant le chapeau et le noir, en crédit du monde. J'étais l'admission du 8 et je le savais. Bientôt les pique-nique dans la cour, dit l'infirmière psy aux confitures toujours nouvelles et au sourire de formes pleines, institutionnelles. Avec Maman Corinne elles ont pris le Tram à Strasbourg, je l'ai vu, je le sais, et sont descendues en leur jardin des plantes, et le roquet a suivi, et tout doit être maîtrisé, ça ne fait que presque un an. Qui y est donc malade, qui y est donc médecin ? Mais ici il y a bien des clients; dans un de ces aller-et-retour il était inévitable que je devienne mort, je vous ai tous condamnés à m'abandonner au voyage de vous. Nous aimerons-nous ? L'amour est-il toujours seulement: "Toi, viens avec Moi" ? Elle seule était le rêve; les fièvres flottent sur le monde, quelle est leur origine ? Et pourquoi habitent-elles ? Ici et pas là ? Elles bloquent  mon nez comme la trompe d'une tsé-tsé, parasitée, fatiguée et malgré tout affamée des autres sangs. Les fièvres ne flottent plus, se sont fixées, mais reviendra l'ignorance de ce vide qui appelle: caverne de la guérison.



Montpellier pâle dimanche 11h encore doux et vide, ouaté. Cette fois je regrette le train à prendre je crois. Croît ? Quand je classerai-impossible ma bibliothèque. Mais d'abord la poésie qui ne coûte pas l'écrire, elle, qui ne porte pas le mourir, qui est déjà là, qui s'épaissit-concentre en tranches jointives ou logiquement exclusives. Loin les murs qui pleurent. Ainsi s'achève le cycle de Sarah: elle vient. Personne n'arrive. Nous sommes tous là.

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans le grand bleu du ciel
commenter cet article

commentaires