Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 20:52
L'UNESCO inaugure cette semaine à Paris, à son siège,  la statue de Sri Aurobindo, dont elle soutient depuis l'origine le projet de cité universelle, Auroville, près de Pondichery, inaugurée par "Mère", la compagne spirituelle d'Aurobindo, en 1968. Cette cité est toujours aujourd'hui un creuset de recherches spirituelles mais aussi écologiques, architecturales,  artistiques, éducatives, etc..., dans un esprit collectif et parfois communautaire, et qui se veut symbole de la réalisation sur terre d'un nouvel élan humain.


Une vraie écologie se crée à Auroville. Ici, le projet Sadhana Forest réfléchit concrétement à la façon optimale de régénérer la biomasse dans un environnement désertifié par la monoculture instaurée à l'époque coloniale. On est bien dans l'esprit de la lutte d'Aurobindo...

"This is a forest to grow people"
The Mother




Selon Aurobindo, l'humanité traverse actuellement une crise non pas politique, morale, ou religieuse, mais bien une crise évolutive: "le mental humain est parvenu à un stade où il a accompli d'immenses développements dans certaines directions,  tandis qu'en d'autres il est arrêté, et, désorienté, ne peut plus trouver son chemin". Le Yoga intégral enseigné par Aurobindo propose non pas une fuite dans des mondes éthérés, mais la préparation du corps à la réception du divin en cette existence terrestre, pour la réalisation matérielle progressive de cette mutation. Auroville se veut un creuset de ces expériences spirituelles et sociales nouvelles. Elle est actuellement une des rares "utopies" contemporaines du mouvement de la contre-culture des années 1960 a être toujours en activité. C'est aussi une expérience écologique unique, les habitants n'ont cessé de reboiser ces terres arides issues de l'érosion des sols, et la ville est actuellement un ilôt vert... convoité par les entrepreneurs voisins...  et menacé par la montée de la nappe saline. Mais le banyan que Mère a choisi pour centre de la ville veille... et de nouveaux aurovilliens développent des projets écologiques originaux, dans l'esprit d'Aurobindo, même si parfois  les "deuxièmes générations" d'aurovilliens se reposent quelque peu sur les acquis de leurs ainés... Mais Auroville est un espace de liberté où toutes les expériences sont les bienvenues, si l'on s'accorde à certaines exigences collectives, comme renoncer à la propriété de son habitat.

Pole spirituel de la ville, le matrimandir, lieu de méditation fréquenté par certains Aurovilliens, vu du banyan qui était apparu en rêve à Mère et avait ainsi décidé de l'emplacement de la cité.


Cette nouvelle reconnaissance par l'UNESCO (confirmation de l'engagement de 1955) témoigne du caractère concret du projet d'Aurobindo,  synthèse entre Occident et Orient, et qui vise à un monde meilleur où compétition et profit ne sont plus moteurs, mais bien le plein développement de chacun, dans un esprit fraternel.



- un passeur d'Aurobindo en France: lien
- une ambiance en direct d'Auroville: lien
- quelque part vers Bergson: lien

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans fous de l'Inde
commenter cet article

commentaires