Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 20:39
Ce livre que vous venez de refermer ne vous a donné ni entrée, ni chemin, ni sens. Pourtant il y a eu entre lui et vous un étrange lien, dont vous ne sauriez dire, une fois la lecture achevée, la nature, mais lien dont vous ressentez bien l'existence par ce manque dès lors que l'ouvrage n'est plus sur la table de chevet mais aligné avec d'autres dans la bibliothèque, car ce livre là vous avez bien sûr décidé de le conserver.



Car ce livre vous a fait "produire", vous; lui ne contenait aucun des sens cachés que vous lui donniez. Il ne contenait que l'autonomie d'un sens impossible à déchiffrer par la lecture. C'est vous qui avez été lus par ce livre même qui vous a... "captivé", littéralement capturé:


"Lecteur, on te regarde, sans que tu saches qui te voit et ce qui est montré".



Michel de Certeau
Le jardin: délires et délices de Jérome Bosch
in La fable Mystique
Paris, 1982

Partager cet article

Repost 0

commentaires