Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 17:46
l'Inde est l'inconscient de l'occident

Sudir Kakar
 Les Indiens, portrait d'un peupl
e





L'Inde est d'une autre échelle aux yeux de l'occident,
démesure et intemporalité,
qui fait rêver

(Autour de la conférence donnée par Catherine Clément et Roger-Pol Droit
 à la BNF, mars 2007)



Sudir Kakar,  Indien de formation psychanalytique occidentale, nous rappelle que  la propreté anale n' est surtout pas en Inde un sujet tabou, il faut savoir inviter.  Démarque freudienne.

 

A la fin du XVIIIè siècle, Friedrich von Schlegel, romantique allemand, vient à Paris apprendre le sanscrit, dans une quête d'antériorité à la Grêce comme à la tradition juive. De nombreux textes indiens sont traduits en anglais puis en allemand. Mythe d'une Inde immobile et préservée du modernisme: sur les ghats, on croiserait des déesses grecques et des gymnastes. Un lieu fusionnel qui permettra une renaissance orientale de l'Europe; 1844: Eugène Burnouf produit une synthèse magistrale, à partir de sources élargies (chinoises, pâlis, etc...) sur le bouddhisme. Une somme qui influencera Nietzsche, Schopenhauer, Wagner. Schopenhauer légitimera cette vision des romantiques en admetant trois sources à sa pensée: Platon, Kant, et les Védas1


Une « deuxième image de l'Inde », aussi, en menace philosophique et religieuse, car le bouddhisme est perçu négativement, Néant (cf. Quinet, Hegel, etc...), ce dont s'accommode bien Schopenhauer. Au XIXè  le bouddhisme est assimilé à une destruction.


Et puis Tagore et Gandhi se feront piéger par Mussolini2. Mais est-ce que ça aussi ne ferait pas partie d'un folklore indien bien occidental ? Aurobindo fustigeait le nazisme, en tout cas. Les nazis ont lu Horizons perdus3 et se sont précipités à Shangri La. Moi aussi. Les contraires qui sommeillent en tous, que l'Inde gère, que nous travaillons en « on-off », faute de mieux. A suivre. Attention au RSS quand-même, en attendant; aux théories fondatrices du concept de racisme bien de chez nous, Gobineau 1853 bien sûr,  mythe d'une communauté culturelle aryenne4. Tagore sombre ET lumineux.


 Années 60: « reviviscence » bouddhiste en Inde, le bouddhisme en « monothéisme égalitaire », comme l'islam et le christianisme. Ambedkar, premier leader des parias, initie les conversions de masse. L' « Intouchable » qui conserve son regard seul s'en sortira, dit Catherine Clément, souvenirs d'ambassade5. Il y a un tout petit million de bouddhistes en Inde aujourd'hui, des conversions se poursuivent.

Années 60: mouvement hippie et contre-culture américaine. Hypothèses Gaïa, Physique du Tao et autres New-Age importent en occident dualiste  l'immanence de la pensée indienne et le lien des vivants à la terre. Utopies mais aussi écologie. Résistances au système capitaliste, mais aussi marché juteux de "manuels de
développement personnel". La compagne d'origine française de Sri Aurobindo crée Auroville.



XXè siècle. L'Inde se réapproprie les savoirs occidentaux sur ses traditions... Lamas incultes, manuscrits enfouis, traduits il y a deux siècles et trop bien vénérés... Aujourd'hui, l'orientalisme indien apparaît en produit occidental...6 Vers une nouvelle approche...



L'Inde, contrairement à la science, plus on en sait plus on en rêve, concluera R. P. Droit. Et de regretter, entre les sagesses occidentales et les spiritualités orientales, l'oubli de l'Inde philosophique7, quelque part en Europe dans le « néant » d'un bouddhisme fascinant. C'est la faute aussi à un Heidegger qui voyait « tout grec ».





Notes
1. En Allemagne, on accusera Bergson d’avoir plagié Schopenhauer et Nietzsche...; en Autriche, un certain Sigmund Freud aurait été influencé par Schopenhauer.
2.
C. Clément, L'Inde et la tentation nazie, en préparation.
3. James Hilton, Horizons perdus, 1943
4.
Tiens, mais pourquoi donc récemment encore notre "Front National" s'en prenait-il aux Tamuls, « envahisseurs » du Sri Lanka ??? D'où lui vient cette anti-culture historique ? Sanscrit "contre" Dravidien...
5.
Les autres, qui perdent le regard vers l'extérieur, ces « musulmans » de J. Semprun dans Le mort qu'il faut, déjà morts pour leurs anciens compagnons de camp...
6.
S. Rushdie, Les enfants de minuit.
7. François Chenet, La philosophie indienne contemporaine, PUF; Francis Zimmermann, Philosophes indiens contemporains.

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans fous de l'Inde
commenter cet article

commentaires

Geoffroy et Olivia 23/04/2009 16:21

merci de votre réponse. Nous ne connaissons pas de communauté de blogs sur l'Inde. Nous pourrions effectivement en créer une.On y réfléchit...

Olivia et Geoffroy 23/04/2009 15:57

Article intéressant, merci ! A tout hasard nous vous ignalons notre blog sur l'Inde, pays dans lequel nous vivons. www.indiablognote.com Bien cordialement

panopteric 23/04/2009 16:11


merci ! oui, je connais votre blog où vous donnez l'Inde loin des clichés, dans son quotidien, c'est intéressant. Connaissez-vous sur overblog une "commuauté" intéressante autour de l'inde ?


Prune Branchesetbosquets 14/04/2009 08:11

juste un petit bonjour de début de semaine , pour te remercier des commentaires sur mon blog . J'attends d'avoir une grande plage de silence pour plonger dans le tien ... pas quelque chose que je puisse faire à la va-vite . Amitiés , F