Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 10:23




Le Génipateur poursuivait - immanquablement - en variation continue  sur le thème de la matrice et du livre:

"La mère, bien sûr, on croit un jour l'avoir tuée, et puis il y a ce manque, et toutes ces pilules que l'on prend. Je me suis toujours demandé si dans le bouquin d'Huxley, cette pilule du bonheur distribuée à tous les clones, le fameux soma, ne contenait pas la mère !
Le livre de Casarès, lui, est un des rares qui pouvait être édité en France à l'époque, c'est même étonnant d'ailleurs, dans la pénurie de papier du moment. Casarès l'a sorti fin 40 en Argentine, et je l'ai déniché à Toulouse en 1942. Je l'ai lu et relu par la suite dans mes planques, et je crois qu'avec mon chat c'est une des rares choses qui m'ait aidé à tenir. Seul souvent, sans parler,  et cet attrait de l'image,  comment voulais-tu ensuite que je fasse un autre..."choix", en fac, quand cet autre Morel organisait une chaire d'ophtalmologie, la médecine de ce récepteur de l'image ! Bel exemple de ce manque, derrière nous, qui motive nos... "décisions" !

Mais si ce livre a été édité si vite en France, il y a aussi sans doute un bas-fond idéologique, je n'ai pas de certitude, mais l'Argentine n'a jamais été franchement hostile à l'idéologie nazie, tu le sais bien, dans l'introduction de Borges comme dans le texte, il n'y a aucune allusion à la guerre, ce qui est très fort fin 40, même en Amérique du Sud ! Non, je pense qu'il y avait une volonté délibérée de pouvoir être publié en Europe occupée, d'échapper à la censure, et pas seulement pour des motifs commerciaux. Et puis sans doute y-a-t-il eu un engouement quasi-mystique chez un gratte-papier de Vichy, qui s'est démerdé pour fournir les bons de papier nécessaires. Mais peut-être aussi est-ce venu de plus "haut", d'un dignitaire nazi qui voyait déjà dans l'invention de Morel une possibilité scientifique, un outil politique,  et de conquête des âmes, dans l'esprit de leur mission des années trente à Shangri-La, en quête d'un Graal de longue vie. Et sans doute y-a-t-il bien eu ... un peu de tous ces projets là..."



Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans livraison
commenter cet article

commentaires