Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:31
Le "père" ne meurt pas.
Sa "mort" n'est qu'une autre légende et une rémanence de sa loi.
Tout se passe comme si jamais on ne pouvait tuer ce mort (...), qu'il s'est déplacé une fois de plus, et qu'il est là précisément où nous ne le soupçonnons pas encore, dans ce savoir même et dans le "profit" que ce savoir semble assurer.

M. de Certeau, L'écriture de l'histoire (1974)
à propose de S. Freud, Une névrose diabolique au XVIIè siècle (1922)





Un texte où mon père de Certeau - le lacanien !?tue mon originaire structuraliste éliadien, cette érudition "scientiste" plus que scientifique, et proche de ce bazar oriental auquel une "philosophie des religions" s'est longtemps fait un honneur de ressembler: on y range ensemble, selon leur forme, les pots de toute provenance, et tous les diables à mamelles s'y trouvent sur le même rayon
(...). Mais je me déplace, donc: n
aissance certeaulienne à l'interdisciplinaire1, mon originaire n'était pas structurel, mais bien cette immortalité qui nous pousse par derrière, vers un inconnu à construire, à s'ouvrir: cet Orient, ce Réel.



L'histoire serait cette progressive initiation à des structures asilaires, chaque "discours" social effaçant à son tour les symptômes de ce qui l'a fait naître. La culture interviendrait en déplaçant les représentations (par exemple, on ne croit plus au diable). Mais, en effaçant un imaginaire (devenu archaïque à cause de ces déplacements eux-même), elle (...) se contente de camoufler autrement et mieux.



Vous ne croyez donc plus au diable, c'est vrai.
Mais vous croyez maintenant au terrorisme international que les médias vous assènent.
Vous mettez donc, cher lecteur, l'étranger en Centre de Rétention Administrative (CRA): cacher reste un moyen de se croire "guéri". Vous déplacez.
Les camps, eux, cachaient leur mal absolu.
Vous ne croyez plus au diable et le pape est ridicule.
Vous ne croyez plus non plus aux guerres entre états européens.
Mais vous croyez au "danger terroriste" exercé sur l'hypernation capitaliste.
Et Nicolf en deviendra ridicule.
Les possédés étaient mis à l'asile par la religion,
Les ennemis au stalag par la nation.
Les étrangers sont mis en camps par le commerce:
A mi-chemin, les Konzentrationlager du racisme.


Religion et commerce se réfèrent également  à un "pacte", que les deux mots portent inscrits dans leur étymologie. (...) On devra se demander ce que le commerçant "achète" véritablement de la clientèle qui le nourrit.


Silence du commerçant, silence du système; mais ...crise économique et tous les "sans" (-papiers, -domicile, -soins, - travail, etc...) s'expriment, ils sont le symptôme, le cri de la maladie du système. Il y a une liturgie commerciale, norme, "santé", "profit"; et il y a un écart au "normal", cette décroissance obligée ou volontaire, symptôme, "manque".




Après tout... peut-être Benoît XIII devrait-il nous obliger à croire à nouveau, chaque nuit, au diable... et à réouvrir les murs de nos camps terrestres... ?







1. Cette science dure, qui par concertation entre sciences affines, provoque un nouveau découpage de leurs objets, et un nouveau statut de leurs procédures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires