Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 22:17

Partant chez Elle, j'ai marché exactement jusqu'à la porte
la porte du train qui part de la mer pour la colline

  Qui part  enfin pour lire, et lire, trop soudé que j'étais à ce site-écrire-mourir
 - David Monchu va se ranger un peu. Un peu.
C'est moi et personne d'autre qui ai ouvert cette porte -
Et pas mal se sont engouffrés dans le voyage



Empressement-bousculade inquiétant plus qu'opuscule
et les métropolisés
qui me marchent sur le refoulé
  Chien sans muselière et quai souterrain: y-a-t-il danger, y-a-t-il égaré ?
Autant de veilles de Noël: train de paillettes-cadeaux, couples d'essais-extravagance
  Tunnel sous la norme

  Mais la colline s'offre, et son en-bas encore
austère de trop ville, et son en-haut en marge ésotérique de pierre à dire, et entre, ses personnages à l'envers, le dos cassé, les pupilles néoténiques, le passage discret.

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans autographe
commenter cet article

commentaires