Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 22:04
 1. Le baribal



Agréable randonnée en pommes sarladaises qui permet une approche en douceur de la patronne. Les horaires de pagayage non contraignants. Les intermèdes les plus physiques sont les portages entre les toilettes et le bar. Seul le premier comporte un très pratique chariot sur rail. Les campements sont bien aménagés, béarnaise, agneau de pré-coupé, abris anti-ours.  La faune sauvage est variée et abondante, outre le baribal, les orignaux, les bisons, les cerfs de virginie, les pélicans, les loutres, les castors, on peut entendre au loin les hurlements d’une horde de parisiens piégés au salon de l'auto. Paradis pour les pécheurs de rognons, ça mord presque à tout les coups et le brochet pullule. Il faut éviter de naviguer au centre de la carte  car le vent peut se lever brusquement, surtout l’après-midi, il faut également bien respecter les consignes à huitres car le risque de rencontre est réel.


    2. l'orignal épormyable

 (Claude Gauvreau, 1925-1971)

- lit Claudel à l'âge de quinze ans et décidé d'être  écrivain
- est signataire du manifeste des Automatistes, « Refus global », en 1948
- se fait le principal animateur du mouvement automatiste à Montréal dès 1953
- lance  le cri « exploréen »:

Mon discours me venait des entrailles, je le
sentais par tous les pores de mon corps.
Ma devise était simple : SPONTANÉITÉ

(Entrailles)

Le travail de Gauvreau vise à «traiter le langage comme une matière plastique», ce par quoi l'entreprise exploréenne se distingue de l'expérience surréaliste. Il tire littéralement la poésie de son corps même, se roulant sur le lit qui lui servait de divan ou marchant de long en large en se frappant violemment la poitrine de ses poings: il luttait physiquement avec les phonèmes qu'il éjectait par la suite avec force, en mouvements saccadés, en un véritable processus d'accouchement.

Gauvreau décrit les mots et les syllabes comme des valeurs, des teintes: mais serait-il donc synesthète ??
(lien à suivre)

L'exploréen est «langue qui cherche», qui procède au découpage du corps du signifiant pour fonder, à partir de ce qu'il qualifie de «matière inerte et impersonnelle» ("séparée de la mère") une nouvelle langue qui serait La langue, celle qui ferait en sorte que le poète soit enfin compris et reconnu (1)



Pour lui, le mot est un matériel brut, comme la couleur pour le peintre


    « La charge de l'orignal épormyable », texte écrit par Gauvreau en 1956, est une pièce de théâtre qui prend des allures d'épopée contre l'univers concentrationnaire. Découverte seulement en février 1968, au cours d'une lecture publique, elle n'est jouée pour la première fois qu'en 1970. Y apparaît le poète Mycroft Mixeudeim qui, incompris de son entourage, dans un milieu fermé, charge sans cesse contre la bêtise, livré comme un cobaye aux jeux cruels de quatre pseudo-analystes.

Et cela n'est pas sans rapport non plus avec l'amour fou 
pour une femme-enfant inaccessible...



 force de son langage, polémiques autour de la pièce, contagion des spectateurs



(1) 
Julie Paquin
Voyage au coeur de l’immonde ou la fouille exploratrice de Claude Gauvreau,
Voix et Images, vol. 26, n° 1, (76) 2000, p. 95-106. 
http://id.erudit.org/iderudit/201520ar

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric
commenter cet article

commentaires