Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 17:43



Paris (F2/3)
Occuper l'espace (dévier)
Le temps
Auto-étalant sorti à-demi (de la valise)
Sortira encore



Sur le grand bureau sur le petit bureau  moquette table basse fauteuils bleus table de cuisine évier tapis
Exclusive  horizontale
Aux murs: impeccables agencés ordonnés trous d'espace entre tous les lui encadrés distants parfaits
Et niveaux de l'étagère là-haut exposant calmement sans accident
Aux sols, aux plans, aux plats exposés à l'avancée, myriades d'hier protègent d'aujourd'hui. Ne pas ouvrir trop facile et trop vite la valise d'hier (de demain)



Briquets tickets encens revues bonbons notes diffuseurs ciseaux tabac miettes (de tabac) courriers  fermés post-it (vierges) couverts crayons bijoux cendriers  agenda (pareils) verres coupelles débordées blisters de comprimés boîtes tapis de souris sucres coquilles


Mais une seule nappe, pas de piles, biofilm
Abondance horizontale
Tout espace serait appel à manque
Ne pas pousser: enlever-remettre. Pousser dégager translater est l'impossible (tout-de-suite)
Poser


Au troisième jour, valise ouverte, énorme, objet sorti-rangé, déballé-reposé, offert-impudique, multiple-réfléchi, désiré-compulsif
Protocole d'exception, synaptologie


Cinquante cinq  maîtres carrés constellés au plat, conchiés de quotidien, voyagés, connectés, quatre télécommandes, impérativement, une marée haute constitutive, sans pourquoi, le reflux n'est qu'accident, cette marée est bien solaire, procédure chaotique en sursis, nappe qui ne se déplace mais qui force (par sauts) auto-réplicative, pâtés sur la plage mais étanches au désir


Mille posés là gardiens de mille-et-moins-une nuits de courage





Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans le grand bleu du ciel
commenter cet article

commentaires