Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 00:32


... se sont évanouies toutes les illusions d'une totalité représentable,
il nous faut réinventer de nouveaux modes de représentation.

                        Enrique Vila-Matas



Interlivre hypertexte. Jeu des possibles sur les failles de l'aujourd'hui incertain, autour d'une origine rappelée des brumes. Et quelques autres autosics. Pourquoi donc vaguer dans les pages des autres alors qu'il est si doux de voguer dans ses propres plages ? Dans ses laisses de vie.  Une fièvre bleue, sans maladie: l'enfance. L'espace empli, mille directions sauf le temps, comme une grande pièce claire ou un jardin d'été ombragé. Lecteur, trouve ton propre fil. Respire une page blanche. Respire. Et voit. Voit tant de voyages pour un si petit bagage.


On pourrait abandonner l'écriture
devant les signes de lente combustion de ce qui est grand,
 être son lecteur idéal, reflexif, vorace,
 amoureux de chefs-d'oeuvre.

                        Enrique Vila-Matas


Ne pas dire, ça tombe bien d'ailleurs je ne sais pas dire.
Mais donner des plates-formes de dire.
Aujourd'hui je fais le choix (?) de l'écriture fragmentaire.

Terrible force de ce monde ancré, force des espoirs, engobe d'illusion, patine forcée, d'où il faudra un peu d'alcool pour s'échapper, un soir.
Il faisait beau, disaient les passants rapides. Rien que des lignes droites dans la ville. Emboîtements, logique escalier et marches vides. Mais ça va s'ordonner tout seul.
Retrouver comment s'abandonner dans l'instant.  Au petit matin rare, ou dans l'air déjà épais d'un printemps-automne.


... et une femme, jeune, belle, à la poitrine fière et tendre, sans enfants (l'enfant n'est pas tendre et la femme lui donne tout, et toute la force de son sourire vierge), coeur croisé en sortie de brume, chaque matin, et pas sur le trottoir d'en face.






- E. Vila-Matas, Abrégé de  littérature portative, Paris, Christian Bourgois, 2006




Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans autographe
commenter cet article

commentaires