Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 16:31

"Le Dieu du musée imaginaire, c'est l'Inconnaissable, et d'abord la lutte contre la mort. La mort, non le trépas. Il s'agit de l'émotion fondamentale qu'éprouve l'homme devant la vie, à commencer par la sienne, dans les civilisations sans éternité (...). Sans doute (ce sentiment) est-il inséparable de l'écoulement du temps; à la fois conscience de l'insolite, de la dépendance et de l'éphémère. C'est lui que le christianisme exprime en disant: ici-bas; l'hindouisme en disant: maya; le bouddhisme, en disant: impermanence. La conscience la plus élémentaire de l'impermanence et de l'illusion est l'invincible conscience de la mort."

 

 

A. Malraux, Inauguration de l'exposition "André Malraux et le Musée imaginaire", in Le miroir des limbes, La pléiade, 1976, pp 938-939

 

 

(nommé ce jour, avec Pessoa, Deleuze et quelques autres, membre d'honneur de la Communauté de l'Interstice)link.

Partager cet article

Repost 0

commentaires