Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 15:01
un Lampedusa-Frontex ne serait qu'un nouveau Dien Bien Phu de ce monde inégalitaire

-

migrants: éclaireurs et résistants

atteinte à la mobilité: matin brun

migration, "terrorisme"

le pas des mendiants fera trembler la terre

 

"Lampedusa est devenu le nom de ce qui arrive à ceux qui n'ont rien (... ) Faut-il fermer les frontières de la Méditerranée en y élevant une longue muraille ? Les cadavres de Lampedusa s'entassent. Ce sont les restes de la société planétaire. L'opinion publique continue d'assimiler les immigrés clandestins à des criminels. Elle croit vraiment qu'ils ont le choix: elle ignore que chez eux ils sont menacés de mort, que leur vie est invivable, et que pour monter sur ce bateau qui les mène à leur supplice ils ont été rackettés, violés, séquestrés (...) L'esclavage, c'est-à-dire le trafic d'êtres humains et son convoyage comme matière première, n'a pas été aboli (...) Au fond, la traversée suicidaire de l'Afrique à l'Europe est un moyen pour les riches d'éliminer ce "reste" gênant de leur dispositif: ceux qui sont en trop, et dont aucun des deux continents ne veut (...) L'abandon des migrants n'est que la figure d'un monde où l'être humain s'est converti en matière transportable, négociable, monnayable (...) Le fonctionnement fonctionne. Le crime est parfait puisqu'il efface les responsabilités. Les populations en trop débordent les territoires, et elles en meurent. C'est logique: on sacrifie les sacrifiés".

 

Yannick Haenel

Je cherche l'Italie

Gallimard, 2015

un Lampedusa-Frontex ne serait qu'un nouveau Dien Bien Phu de ce monde inégalitaire

Partager cet article

Repost 0
Published by panopteric - dans révoltes de papier
commenter cet article

commentaires