Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 18:20
Kali, Ananda, une histoire d'avant-hi(v)er, Peter Handke

Kali, une histoire d'avant-hiver, Peter Handke, 2007/2011. Je lus d'abord avant-hier. Traduit par G.-A. Goldschmidt. "Vous avez été notre chanteuse d'avant-hiver. Après vous il ne nous reste que le chemin du retour. Maudit chemin du retour. Même vers mon hangar à bateaux au bord du fleuve. Mes parents étaient des Indiens. Ah si j'étais un Indien, je saurais où aller, matin comme soir, jour comme nuit". Tenterait-elle aussi de retrouver un enfant disparu ? Notre entre-temps est terminé, temps de purification, tu m'as trouvé. "N'aie crainte, je ne vais pas chanter ici. Ou seulement en des temps sanctifiés". Ananda. Quiproquo. Kali n'est que le sel de la mine... De la tentative de l'Inde, jusqu'à Luang-Prabang, là-bas l'aujourd'hui pousse en flèche sur le hier. Kali n'est pas une histoire d'avant-hier: c'est une femme pleine, qui me découvre par ma librairie, et dont nous sommes tous, amants, impossibles amis, éternellement le violon en flammes: atteinte de la jouissance, mais il faudrait écouter toute la ballade, qui n'est pas écrite, cette voix n'a pas de parole. Et tout cela dans son style, au sein duquel on ne peut qu'intervenir. Intervenir: ce qui nous est toujours refusé, si l'on reste sur la montagne de sel. Kali est l'émigration "vers ses deux mains droites" de l'homme au seul; mais la femme est sur la même barge, et elle seule regarde en plein le fleuve. Qu'est-ce que j'entends d'elle ? Promesse de chacun de ceux qui crient à soi-même ? Eclat de colère, bouteille de vin fracassée sur la table ? Faut-il que je l'appelle chanteuse, ou bien crieuse ? J'entendis mieux le bris et l'ensanglantement, que sa chanson; dès son entrée sur scène c'est pourtant essentiellement en tant que musicienne qu'elle a agi sur moi, en jouant, pas tant pour nous, que rien que pour le jeu; maintenant, à compter de son final, elle ne sera plus une musicienne, elle ne sera plus, jusqu'à la fin de l'histoire, que celle-ci ou cette autre. Et c'est bien une femme comme il n'y en eut jamais qu'une; si vite passée pour aller dans la loge, on sent, après-coup, après-coup seulement, qu'elle ne perd rien de vue; autrement comment aurait-elle pu me voir, moi, ce quelque chose que l'un des techniciens de scène a fait tomber ? Elle fit son apparition en habit de ville, et elle disparut en prostituée. Elle attend sans attendre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires